YOGI TEA® soutient différents projets humanitaires pour venir en aide aux adultes démunis et enfants en difficulté. Le projet Kumari au Népal en fait partie, et poursuit l’objectif d’offrir à des orphelins népalais une enfance sécurisée et heureuse.

Nous avons tous été témoins du violent séisme qui s’est produit le 25 avril au Népal, détruisant des maisons, des infrastructures et des monuments culturels uniques au monde. Les bâtiments du refuge Kumari ont également subi des dégâts considérables. Le 12 mai, seulement un mois après cette catastrophe, des répliques violentes ont de nouveau ébranlé cette zone. Elles ont causé plus de victimes et de destruction que le séisme avant, et ont contribué à entretenir un climat de peur et d’inquiétude parmi les survivants. Le bilan est lourd. Cette catastrophe a provoqué d’innombrables pertes de vies humaines et a laissé derrière elle une scène de désolation.KP summer 1

Cependant, une petite lueur d’espoir subsiste : Beth Eldridge, cofondatrice du projet Kumari et mère d’Arun Storres, la fondatrice de ce projet, nous a fait parvenir un message inespéré. D’origine népalaise, Arun n’avait que sept semaines et vivait dans un orphelinat au Népal quand Beth l’a adoptée. Autrefois, Beth a travaillé comme collaboratrice au sein de YOGI TEA®. Durant toutes ces années, elle a veillé à ce qu’Arun garde ses liens avec son pays natal et son patrimoine culturel. Après un séjour de 6 semaines au Népal, la mère et sa fille nous ont rapporté les faits suivants :

« Quel soulagement de pouvoir vous apprendre que notre refuge a été remis en état, et que les enfants ont pu réinvestir les lieux. Ils vont à nouveau à l’école, et la vie reprend petit à petit son cours normal. Katmandu n’a pas été aussi gravement touché par le séisme que les villages reculés qui ont été complètement détruits. Chaque jour d’énormes nuages de poussière s’élèvent là où les bâtiments menacés d’effondrement sont démolis. Et des répliques sismiques surviennent encore régulièrement dans cette zone. Toutefois le moral de la population au Népal semble inébranlable. Les gens prêtent main-forte et essaient de toute leur force à rebâtir leurs villes et à améliorer leur situation. Mais sans cette vague de solidarité internationale, les gens n’auront jamais pu retrouver une vie presque normale. »

Sat Bir S. Khalsa, Directeur des départements Global Community Relations et HR Development chez YOGI TEA® a partagé avec tous ses collaborateurs ce rapport sur la situation en ajoutant les mots suivants :

« C’est un honneur de faire partie de cette entreprise. Nous pouvons être fiers de contribuer activement au bien-être des autres ».

Vous trouverez plus d’informations sur le projet Kumari en cliquant ici.